Garcin Malsa Parle à la jeunesse Martiniquaise
Reconnaissance, Réparations, Réconciliation Reconnaissance : Le monde occidental doit reconnaitre la dette historique qu'il a envers les peuples africains et d'une manière générale, envers tous les peuples qui ont été asservis. La République française a déjà fait un premier pas. Mais il reste beaucoup à faire... Réparations : Cette dette doit être payée, d'une manière ou d'une autre, par le biais d'un travail de reconstruction et par l'indemnisation des victimes et fils des victimes. Réconciliation : Ensemble avancer dans le même sens, sans oublier le passé. La Martinique ne peut pas fermer les yeux sur son histoire
« La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité. »
Le MIR est un mouvement anti-impérialiste, écologiste et opposé à toutes les discriminations. Il adhère au principe retenu à la Conférence Mondiale Contre le Racisme de Durban (2001) à savoir, dans tout combat, priorité à la "voix des victimes". Le MIR est également la première organisation qui assigne un Etat esclavagiste en Réparation.
Extrait de http://www.wasadugu.org/ Site web historique du MIR
Accueil Présentation Activités Agenda Mir TV Album Archives Contact Droit de Mémoire Colonisation Spoliation Ethnocides Déportations Esclavage Ecocide Pillage Apartheid Racisme Crimes contre l’Humanité Droit à RéparationMouvement International pour les Réparations
MIR Matinik Association régie par la loi du 1er juillet 1901 -Siège social: 3 rue du Plateau Fabre - Maison n° 5 - 97200 Fort-de-France